facebook 1

  • phot202
  • photo107
  • photo109
  • phot201
  • phot207
  • photo108
  • photo103
  • photo105
  • photo106
  • photo110
  • photo100
  • photo104
  • phot208
  • phot209
  • phot205
  • phot204
  • phot200
  • photo102
  • phot206
  • phot203

LA COKE AURAIT LA COTE CHEZ LES JOUEURS DE PÉTANQUE BELGE !

DOPING

Certains joueurs troqueraient le traditionnel verre de pastis pour un stimulant plus puissant : la cocaïne. De quoi secouer le monde plutôt calme de la pétanque.

 «  Je connais pas mal de joueurs belges qui prennent de la coke  », deux grands joueurs néerlandais, Kees Koogje et Edward Vinke, sont à l’origine de ces déclarations. Interrogés par Vice Sport, les deux hommes sont formels : il y a un problème de dopage dans le monde de la pétanque. On ne parle pas ici d’un petit verre ou d’une petite clope pour se détendre avant un match mais bien de l’utilisation de cocaïne pour doper ses performances.
 « Surtout en France et en Belgique, je pense qu'il y a une grosse utilisation de stupéfiants….il y a la coke ou l'herbe. Je connais pas mal de joueurs belges qui prennent de la coke. Ils vont aux toilettes et ne lancent plus une balle de travers quand ils reviennent. Ils se sentent invincibles  », voilà ce qu’a déclaré Edward Vinke.

Le monde de la pétanque belge réagit

Les accusations des deux Néerlandais ont dépassé les frontières et sont reprises par plusieurs médias flamands et même par le Guardian en Angleterre. Contacté par le média anglais, Stefaan Kausse, champion flamand de pétanque, tempère : «Oui, il y a ceux qui boivent une bonne bière lors d'un tournoi. Et de temps en temps vous sentez l'odeur d'un joint. Mais ils donnent l’impression que tous les joueurs de pétanque belges sniffent de la coke. Ce n'est pas vrai.» Mais Kausse ne nie pas qu’il y a un problème : «La pétanque est jouée à un très haut niveau. Et qui dit sport de haut niveau dit dopage. C’est aussi vrai pour notre monde.»

En réponse aux nombreuses accusations, Reinold Borré, président de la Fédération de pétanque de Flandre, invitent les auteurs d'allégations à nommer les joueurs suspectés de dopage : « Nous ne sommes pas au courant. Nos joueurs et les joueurs des championnats d’Europe et des championnats du Monde ont tous été contrôlés négatifs. Je pense que si vous accusez des gens, vous devez mentionner des noms. Sinon, vous devriez vous taire.  »

Objectif JO 2024

C’est que ce genre de déclarations entache une discipline qui rêve de devenir sport olympique en 2024. La Confédération mondiale du sport boules (CMSB), qui regroupe les trois disciplines que sont la pétanque, la boule lyonnaise et la boule italienne (raffa volo), est officiellement candidate pour intégrer les JO 2024 de Paris et son sort est encore en suspens. La décision devrait être prise en 2020.

Le Soir - le 15/01/2019 - (
par Julien Cambier (St.))

ASSURANCES : GUIDE PRATIQUE

assurancesmilieusportif2Pour les Fédérations comme pour les clubs sportifs, la souscription de certaines assurances peut être rendue obligatoire par un prescrit légal ou être laissée au libre choix, selon les besoins de chacun. Il n’en reste pas moins que cette problématique doit être prise très au sérieux par chacune de ces entités.

Aussi, nous vous proposons via la vignette de cet article ou sous le menu « Documents Utiles » de ce site un guide pratique de l’AISF sur les différentes assurances que les fédérations sportives ou les clubs sportifs peuvent souscrire.